droit de réponse à “Calédosphère”

Calédosphère passe pour être bien informé, une réputation usurpée concernant le mouvement indépendantiste. En effet, l’article « Le référendum ou le crépuscule des leaders indépendantistes » signé le 1er août par un certain Hubert B (Hubert Bonisseur de la Bath alias OSS 117 ?) relève davantage de l’aveuglement partisan que de l’objectivité et la clairvoyance politique. Ainsi d’entrée, le plumitif écrit : « on attend encore le projet indépendantiste » alors que ce projet a été édité, publié et même poussé plus en profondeur par l’UNI dans une brochure de pas moins de 103 pages intitulée « Kanaky-Nouvelle-Calédonie, un état souverain en Océanie » parue depuis janvier 2018. On retient son sourire devant cette interpellation qui pourrait être facilement retournée : on attend toujours le projet de la droite coloniale. Hormis le statu quo, elle ne propose rien.
L’article se plait à souligner la « désunion » des indépendantistes. On ne saurait trop conseiller à notre OSS 117 de service, de se plonger dans la parabole des Evangiles (Matthieu 7.3), en d’autres termes, avant de voir la paille dans l’œil du voisin qu’il ôte d’abord la poutre du sien ! Car en matière de désunions, tapageuses qui plus est, c’est le festival dans le camp loyaliste. Contentons-nous d’évoquer la défunte Plateforme, combine électorale opportuniste à obsolescence programmée ou chronique d’une mort annoncée sur laquelle aucun observateur averti n’aurait parié le moindre kopek. Sans parler du retrait de certains loyalistes du « Groupe de travail sur le chemin de l’avenir », le R-LR et Les RC alors que d’autres y participent (CE et un membre du MPC). La belle union que voilà !
Mais l’ignominie le dispute à l’aveuglement et à l’ignorance, lorsqu’OSS 117 évoque le Président de la Province nord « empêtré dans une affaire de détournement de fonds ». Chacun sait que cette pseudo « information » qu’Hubert Bonisseur a dû ramasser dans les égouts ou en fouillant dans les Poubelles Calédoniennes n’a aucun fondement. L’affaire dont il s’agit se résume à une banale erreur de gestion administrative, votée en Assemblée de Province par tous les groupes politiques, acceptée par le contrôle de légalité de l’état à savoir l’octroi d’une subvention à une association, « Fleur de vie », chargée du transport scolaire des handicapés, alors qu’il aurait dû y avoir mise en concurrence. Erreur qui engage la responsabilité du Président de la Province nord es-qualité. Il est vrai que la désinformation crapuleuse fait partie de l’arsenal de tous les Hubert Bonisseur de la planète.
Dans la logique de manipulation (phrases extraites de leur contexte, affirmation péremptoire), notre maître-espion de papier s’érige en économiste et assène, en bon perroquet de ses maîtres, que l’indépendance ne serait pas viable et entraînerait immanquablement un appauvrissement de la population ou une détérioration de nos services publics ». C’est oublier que grâce aux indépendantistes, au rééquilibrage voulus par ces derniers notamment grâce au développement de l’industrie du nickel, le PIB du pays a doublé entre 1999 et 2015. Une refonte de la fiscalité, plus progressive, plus juste, mettant fin aux niches fiscales des profiteurs du système colonial permettra de dégager les ressources permettant d’assurer les besoins sociaux, sanitaires et le fonctionnement des services publics s’y rapportant. » Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose disait Goebbels, le ministre de la propagande d’Hitler. Hubert Bonisseur est à bonne école.
Ainsi nos responsables politiques indépendantistes seraient tous dans la « nasse », « prisonniers de leur déni et incapables de voir plus loin que la fin de l’accord de Nouméa » et de conclure, avec le contentement de soi des imbéciles : « Alors, à quand la relève au sein du FLNKS ? ».
Que dire sinon : à quand la relève au sein de Calédosphère ?

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*